Donny comment, déjà?

luckyluke2Il est de ces projets qui sortent tout seuls, et puis d’autres qu’on questionne à chaque coin de chapitre! Après avoir douté du narrateur, puis du temps de verbe, voilà qu’un nouveau dilemme se pose pour mes rats : la consonance des noms.

Je m’explique! Au début du projet, de manière toute naturelle, j’ai donné des noms de famille en anglais à mes personnages. Il faut dire que mon univers, bien que constitué de rats dans les égouts, a des relents de far-ouest, et que, dans ma tête, les noms dans les westerns sont toujours en anglais, même si la création est francophone.

Vous en doutez? Dites-moi le nom des personnages ci-dessous!

Lucky-Luke-4-1024x724

Luc le Veinard et son fidèle cheval Joyeux Sauteur? Non, je ne pense pas!

Ce qui fait que mes personnages ont reçu les noms suivants :

  • Donny Half-Tail
  • Stevo Two-Shots
  • Berny Four-Eyes
  • Andrew Greyback

En cours de projet (avouons-le, après une séance de lecture d’Harry Potter en français avec me fille), j’ai décidé de franciser le tout. Ce qui a donné ceci :

  • Donny Mi-Queue
  • Steve Deux-Coups
  • Bertrand Quat’zieux
  • André Dos-Gris

Et voilà que je doute à nouveau, entre autres parce que les classes me demandent parfois sur quoi je travaille, et que le nom de « Donny Mi-Queue » sonne mal à mes oreilles lorsque dit à haute voix. J’ai même tenté, dans une classe, de les faire voter pour voir s’ils préféraient les noms en anglais et en français… et que, croyez-le ou non, le résultat a été un 50-50 parfait. Aucune aide de ce côté.

Le dilemme me titille donc en ce moment, exacerbé par le fait que je n’ai pas traduit mes lieux, et donc que tous ces personnages vivent à Rotting Gulch, dans l’Underground. Est-ce que tout devra devenir la ville de Trou-Pourri du Souterrain?

*gros soupir* C’est dans des cas comme celui-ci que j’aimerais avoir un éditeur/trice dès le début du projet plutôt que de placer le manuscrit une fois terminé. Une deuxième opinion me serait précieuse… vous voulez bien me donner la vôtre?

 

Share Button

5 réflexions au sujet de « Donny comment, déjà? »

  1. Je crois que j’irais pour des noms (de lieux et de personnages) en français. Mi-Queue sonne mal (le Raccourci ou Rat-Courci serait ptêt mieux?), mais les trois autres sont pas pire. Ça t’évitera l’allure « mal traduit » ou, pire, « écrit par un Français » :p (Règle personnelle : je n’utilise des noms en langue étrangère que si l’intrigue n’a pas le choix de se passer dans un lieu étranger réel ou si mon personnage, dans une histoire réaliste, vient d’un pays X).

    En plus, tes jeunes lecteurs risqueront de ne pas comprendre d’où sortent les noms de tes personnages si tu les nommes en anglais. Tandis qu’en leur donnant un nom français, ils les retiendront plus facilement. :)

  2. Je crois que le problème avec ces noms francisés est que la traduction est un peu trop littérale, c’est-à-dire qu’ils conservent la structure des surnoms anglais. Je crois que si on essayait de les nommer avec le génie des surnoms français (et je n’ai pas vraiment étudié la question), on aurait quelque chose comme « Donny La demie » ou « Donny La queue » , « Steve Les nerfs » ou « L’agité » ou « L’impatient » ou « Le bref » ou (pas sûr de la signification du Deux-coups), etc. Bertrand Quat’zieux me semble bien.

    Évidemment, si tu veux conserver la texture en plus de l’inspiration du Far West, tu n’as pas intérêt à trop franciser. Autrement, moi je suis pour les imaginaires francophones.

  3. J’aime beaucoup la version française (je suis en train de relire Harry Potter avec mes filles, justement!), mais ça change la dynamique générale. Ils me semblent moins « sombres » en français… bizarre, non? Et si tu votes pour les noms français, ce serait logique que le nom du lieu change aussi !

  4. @gen: sans oublier qu’en anglais, ils vont les prononcer tout croche, et que je ne saurai plus de quel personnage ils parlent quand je les rencontre dans les salons!

    @Jonathan: je commence à penser que, en effet, mon problème avec « Mi-queue » est que c’est une traduction littérale. Déjà, on me propose « Bout-de-queue » sur Facebook, que j’aime plus.

    @Sophie: Je sais…mais j’aime ça, l’Underground! Ça sonne un peu steampunck, un peu post-apocalyptique. Pareil pour « Rotting Gulch », qui a juste la bonne consonnance mi-crade, mi-western!

  5. J’avais même pas envisagé le problème de la prononciation (et pourtant j’y goûte un peu avec Hanaken et mes noms de personnage! lol!)

    Je pense que dans tous les cas, tu es trop littérale quand tu essaies de traduire. C’est sûr que si tu traduis « Rotting Gulch de l’Underground » par « Trou-Pourri du Souterrain », ça enlève un peu d’ambiance.

    Mais si tu utilises mettons « Catacombes » au lieu de Underground et mettons « Caniveau » au lieu de Rotting Gulch, ça donne un autre punch. Et comme c’est des mots que les enfants de connaîtront ptêt pas, ça donne quand même une résonnance intéressante.

    Tsé, dans Harry Potter, ils n’ont pas renommé Snape en Mordant, mais plutôt en Rogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>