États d’âme : arrêter de m’éparpiller

 Je parlais récemment du fait que mon calendrier scolaire rempli m’oblige à dire « non ». Je dois reconnaître aussi que cette abondance d’animations me PERMET de le faire.

Dans la dernière semaine, j’ai refusé un contrat en jeu vidéo ainsi qu’une très jolie proposition de podcast jeunesse. Dans les deux cas, le genre de projets qui m’auraient emballée il n’y a pas si longtemps. Après tout, dans les dernières années, j’ai fait des jeux vidéo, des jeux de société et même une chasse au trésor urbaine en plus d’écrire des livres. J’ai toujours eu un côté un peu volage au niveau professionnel : facilement distraite par la nouveauté, attirée par ce qui me change de ma routine.

Mais cette fois, j’ai dit non. D’un côté parce que mon calendrier d’écriture est bien rempli pour la prochaine année, mais aussi parce que je ne ressentais plus cet enthousiasme pour l’exploration d’autres médiums.

Même cet été, on m’a vaguement mentionné une piste vers la scénarisation des bandes dessinées, quelque chose qui m’a toujours tentée, d’aussi longtemps que je me souvienne. Cette piste, je ne l’ai pas suivie. Il fut pourtant un temps où j’aurais remué ciel et terre pour ce genre d’opportunité.

J’écris des livres. Aujourd’hui, ça me semble suffisant.

Parce qu’avec l’âge vient la sagesse, que j’ai trouvé mon X et que j’arrête de m’éparpiller? Ou parce que je m’assois sur mes lauriers et que d’en rester à ce que je connais est confortable?

Honnêtement, je l’ignore.

Chose certaine, j’ai toujours écouté mon instinct dans mes prises de décision et, pour le moment, le mien me dit de me concentrer sur l’écriture d’albums et de romans.

Je changerai peut-être d’idée, dans un an, dans deux, une fois que j’aurai écrit toutes les suites qui m’attendent… ou peut-être juste le jour où une proposition (ou une idée folle) réveillera en moi cette envie de foncer vers l’inconnu.

D’ici là, un nouveau manuscrit m’attend et j’ai hâte de m’y plonger.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *