Archives pour la catégorie Rats

Le choix des mots pour un univers plus personnel!

Un rat de PtiLuc en attendant d'avoir un illustrateur pour le projet!
Un rat de PtiLuc en attendant d’avoir un illustrateur pour le projet!

Il y a deux mois, je me posais sur mon blogue la question linguistique suivante : choisir des termes anglophones ou francophones pour les noms de personnages et de lieux dans mon roman de rats, fortement influencé par les récits du far-ouest?

Et maintenant que je suis en dernière révision avant de l’envoyer à un éditeur (j’attends la signature du contrat pour vous dire lequel), je mets la touche finale à ces termes… tous français!

Donny Half-Tail, de la ville de Rotting Gulch dans l’Underground et donc devenu Donny Sans-Dèf, de la ville de Trou-Pourri dans le SouterreMonde.

Tant qu’à changer des termes, j’ai aussi décidé de m’éloigner de choix qui faisaient trop Far Ouest pour éviter les visions de chapeaux de cow-boy et de bottes à éperons. Ainsi, le shérif est devenu marshal, les ranchs simplement des fermes, des plantations ou des élevages, et finalement, les saloons ont hérité du nom de buvettes.

Le résultat est un univers beaucoup plus personnel, dont je suis, je dois l’avouer, plutôt satisfaite! On retrouve toujours du vol de bétail, des chasseurs de prime, des duels et des bandits de grands chemins, mais l’influence du far-ouest se fait plus discrète. Juste en changeant quelques mots, mon univers est devenu plus qu’un simple « western avec des rats ».

Le seul petit détail duquel je ne suis toujours pas certaine (j’accepte vos opinions en commentaires!), c’est l’accent sur le « e » pour mon héros. Sans-Dèf est un diminutif de Sans Défense… alors devrais-je mettre « Sans-Déf »? Ou simplifier le tout à « Sans-Def »? Plus qu’une semaine avant sa remise, il faudra bien que je me décide!

Share Button

Donny comment, déjà?

luckyluke2Il est de ces projets qui sortent tout seuls, et puis d’autres qu’on questionne à chaque coin de chapitre! Après avoir douté du narrateur, puis du temps de verbe, voilà qu’un nouveau dilemme se pose pour mes rats : la consonance des noms.

Je m’explique! Au début du projet, de manière toute naturelle, j’ai donné des noms de famille en anglais à mes personnages. Il faut dire que mon univers, bien que constitué de rats dans les égouts, a des relents de far-ouest, et que, dans ma tête, les noms dans les westerns sont toujours en anglais, même si la création est francophone.

Vous en doutez? Dites-moi le nom des personnages ci-dessous!

Lucky-Luke-4-1024x724

Luc le Veinard et son fidèle cheval Joyeux Sauteur? Non, je ne pense pas!

Ce qui fait que mes personnages ont reçu les noms suivants :

  • Donny Half-Tail
  • Stevo Two-Shots
  • Berny Four-Eyes
  • Andrew Greyback

En cours de projet (avouons-le, après une séance de lecture d’Harry Potter en français avec me fille), j’ai décidé de franciser le tout. Ce qui a donné ceci :

  • Donny Mi-Queue
  • Steve Deux-Coups
  • Bertrand Quat’zieux
  • André Dos-Gris

Et voilà que je doute à nouveau, entre autres parce que les classes me demandent parfois sur quoi je travaille, et que le nom de « Donny Mi-Queue » sonne mal à mes oreilles lorsque dit à haute voix. J’ai même tenté, dans une classe, de les faire voter pour voir s’ils préféraient les noms en anglais et en français… et que, croyez-le ou non, le résultat a été un 50-50 parfait. Aucune aide de ce côté.

Le dilemme me titille donc en ce moment, exacerbé par le fait que je n’ai pas traduit mes lieux, et donc que tous ces personnages vivent à Rotting Gulch, dans l’Underground. Est-ce que tout devra devenir la ville de Trou-Pourri du Souterrain?

*gros soupir* C’est dans des cas comme celui-ci que j’aimerais avoir un éditeur/trice dès le début du projet plutôt que de placer le manuscrit une fois terminé. Une deuxième opinion me serait précieuse… vous voulez bien me donner la vôtre?

 

Share Button

Mes rats

Vous aurez peut-être remarqué la présence de rats sur l’affiche de mon lancement, ainsi que lors de mon lancement lui-même! Il s’adonne que le manuscrit que j’ai travaillé cet automne est un monde de rats!

Je ne serai certainement pas la première à écrire des histoires de rongeurs! En voici quelques autres, pour vous donner une idée de la variété

influences-de-rats

Mes rats à moi vivent sous la terre, et ont commencé à s’organiser en société. Ils ont découvert l’agriculture : ils élèvent des tarentules, gardent des vers à soie, et cultivent différentes sortes de lichen et de champignons.

Comme toute société naissante, ils ont également inventé de nouvelles formes de violence! Ils se battent en se lançant des écrous de métal avec leur queue, à la manière d’une fronde. Mon héros, Donny, a perdu la moitié de la sienne dans un accident et se retrouve donc sans défense. Le récit commence alors qu’il revient chez lui après sa journée de travail comme débardeur au port de l’égout, et découvre que sa fiancée a disparu.

J’ai un récit en trois parties en tête. La première partie est terminée depuis quelques semaines. Si je délaisse mes rats ces temps-ci pour rédiger plutôt le troisième tome du Gardien des soirs de bridge, je les reprendrai bientôt! Pour le moment, Donny a retrouvé la trace de sa fiancée, mais sa quête est loin d’être terminée!

Share Button