Les derniers refus en bouquets!

Histoire que je ne m’enfle pas la tête après le billet de la semaine dernière, parlons refus! Parce que oui, je continue d’en recevoir, à la pelle, même après tout ce temps!

En ce moment, j’ai un seul manuscrit à placer, soit un premier roman d’une série d’aventure fantastique pour les 10 ans et plus, dans la lignée de Victor Cordi. Voici, jusqu’ici et dans le désordre, les raisons pour lesquels les éditeurs à qui je l’ai envoyé n’en veulent pas :

  • On se concentre désormais sur un public cible plus adolescent
  • On n’a plus de place pour les nouveaux auteurs ces temps-ci
  • On ne fait plus de fantastiques
  • On ne fait plus de séries

Et mon préféré :

  • On adorerait travailler avec toi… Reviens nous voir quand tu auras une idée plus terre à terre (sous-entendu : moins bizarre).

Sans compter, évidemment, ceux qui ne me redonnent simplement pas de nouvelles!

Bref, même après quinze ans, ce n’est pas devenu magiquement facile!

Ne vous en faites pas, j’ai assez de métier pour savoir que mon manuscrit finira par trouver sa place! Il suffit d’un peu de patience! En attendant, j’ai une bien excitante rentrée littéraire pour m’occuper!

 

 

Share Button

4 réflexions au sujet de « Les derniers refus en bouquets! »

  1. Ça fesse toujours les maudits refus, même quand on sait qu’on y arrivera. Mon style de refus « préféré » (lire : qui me donne envie de hurler) : « Ah on adore ce manuscrite et on voudrait le publier, mais on a pas de place avant 2024 » Euh… dîtes, si je l’envoie partout ailleurs, ça ira pas plus vite, si vous l’aimez pour vrai, prenez-le donc! (Comme si un auteur ne savait pas lire entre les lignes d’une excuse bidon! O.o )

  2. Ouais, j’ai pensé pareil. Genre : Ok, mais pourquoi vous signalez pas que vous êtes pleins?

  3. Idée plus terre à terre? Hahahaha belle façon de te faire dire que tu es super originale!!! Ça fait tellement parti de ton charme ce côté loufoque que tu as! Lache pas ma belle Annie! Tu es magiquement toi et ne change jamais ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *