Le casse-tête du plan  

Voilà deux semaines que je trime sur le plan d’un nouveau manuscrit. Tout est à faire : nouvel univers, nouvelles races, nouveaux personnages, nouvelle intrigue. Le problème, c’est que mes idées viennent rarement dans un bel ensemble cohérent. Elles viennent par morceaux épars. Une scène ici, un personnage là, parfois un contexte sans aucune action reliée. Je dois faire des liens, placer en ordre, combler les trous jusqu’à ce que ça ressemble à une histoire.

Juste alors que je me cassais la tête sur le tout, Pierre-Alexandre Bonin a mis ceci sur sa page Facebook , tiré du blogue Write Aligned :

Story Head Write it Meme

Ça ressemble pas mal à ça! Mais j’ajouterais qu’au niveau du plan, on a même pas d’idée de l’image finale, on a que le quart des pièces, et on ignore si celles qu’on possède font partie du bon casse-tête! Par exemple, j’ai des idées que j’avais inscrites dans le concept de Victor Cordi et qui n’ont trouvé leur place que dans le quatrième tome, et d’autres qui n’ont jamais été utilisées.

C’est beaucoup de travail, et le pire, c’est qu’on a un peu l’impression de ne pas avancer. On compte parfois notre efficacité au nombre de pages noircies alors que là, ce sont les mêmes 2-3 pages qui sont retravaillées en permanence. Je me suis d’ailleurs tannée, et j’ai écrit les premières dix pages du roman, même si je ne sais pas encore tout à fait où je m’en vais, juste pour me donner l’impression de travailler pour de vrai. Je devrai sans doute les retravailler au 3/4, mais peu importe! Au moins, j’aurai eu la satisfaction d’écrire!

Share Button

2 réflexions au sujet de « Le casse-tête du plan   »

  1. Je dois dire que j’adore l’étape du plan (je suis la Mari Kondo des idées : j’adore prendre un fouillis et essayer d’y mettre de l’ordre! lol!) mais (et le mais est important ici) je ne m’y adonne jamais exclusivement. Je m’arrange toujours pour qu’une création pure ou une réécriture m’occupe en même temps que je fais le plan d’un autre truc. Comme ça, quand je suis tannée du projet en cours, je suis heureuse de m’évader et d’aller bidouiller mon plan. Et quand j’ai l’impression de ne plus avancer avec le plan, je me replonge dans le truc en cours.

  2. @gen: Tu ne garde que les idées qui « spark joy »?!! hihihi!

    Sans blague, faire le plan en alternance avec un autre projet, c’est TELLEMENT une bonne idée! La prochaine fois, je vais essayer ça! Et pour cette fois, avec un peu de chance, je vais avoir de la direction littéraire qui rentre (j’en attends deux!), et je pourrais passer de un à l’autre selon mon humeur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>