La sacro-sainte page couverture

Je viens de terminer « Dead Untill Dark », premier livre de la série « Sookie Stackhouse » de Charlaine Harris, surtout réputée pour avoir inventé le triangle amoureux avec un vampire avant l’arrivée de Twilight, et porté à l’écran sous le nom de « True Blood » depuis quelques années. Je ne veux pas ici ni critiquer ni louanger le texte lui-même. Je ne veux que vous parler de la page couverture. La voici :

Le problème? Il n’y a aucune femme vampire dans les personnages principaux… ni même secondaires. Il y en a bien une tertiaire, mais, à ma connaissance, elle ne mord personne. J’ai fini par comprendre qu’il s’agissait en fait du poster de la série télé, et j’en comprends le principe marketing. Tout de même, je ne peux m’empêcher de me demander ce que l’auteure en a pensé lorsqu’elle a reçu les maquettes.

Il faut dire que recevoir la page couverture est tout un stress. C’est un morceau primordial dans l’identité du livre, un morceau que l’auteur contrôle habituellement très peu. Il y a donc quelques histoires d’horreur, d’auteurs qui ont détesté la leur. Sans que ça ne soit mon cas, je peux tout de même pointer un « qu’est-ce qui cloche » sur chacune des couvertures de mes six romans parus! Souvent du menu détail, heureusement.

Je termine sur deux « séparés à la naissance »! Le premier est en fait voulu! J’ai eu la chance de pouvoir suggérer plein de choses pour la couverture de mon premier roman! J’avais proposer de s’inspirer de la couverture d’une vieille bande dessinée… voici l’originale et celle créée par Sarah Chamaillard :

En fait, plus je les regarde, plus je trouve que celle de Sarah est la meilleure!

Pour Victor Cordi, au contraire, je n’ai eu aucun contrôle, et c’est tant mieux! Ils ont choisi un illustrateur bien aussi bon que tout ce que j’aurais pu suggérer, et fait une mise en page qui me ravit entièrement! C’est donc avec un sourire tout à fait complice que je me permets cette petite juxtaposition avec une bande dessinée vue récemment!

Hihihi! On dirait des cousins!

Share Button

4 réflexions au sujet de « La sacro-sainte page couverture »

  1. Pour Charlaine Harris, il s’agit en fait de la deuxième couverture. La première version du roman avait une couverture rigolote, très dessin naïf, plus en lien avec le contenu.

    Mais lorsque True Blood a commencé à être populaire, les éditeurs ont réédité le premier livre avec une page couverture identique au poster de la série, histoire que les fans fassent le lien et se précipite sur les bouquins.

    … ce qui a dû mener à plusieurs déceptions, parce que le bouquin et la série se ressemblent peu. Et le triangle amoureux de Sookie est loin de la triade humaine/vampire/garou. On est plutôt dans le humaine/vampire/vampire au début.

  2. @Gen: c’est ce que j’ai fini par comprendre pour la couverture-poster. Remarque, je ne suis pas une fan de ses premières couvertures non plus, qui lui donne des airs de romans jeunesse… alors que c’est un peu trop sexy pour ce public! Pour ce qui est du triangle amoureux, je ne sais pas c’est comment dans la série télé, mais dans le premier livre, c’est (SPOILER ALERT) absolument humaine-vampire-garou! (Sookie-Bill-Sam)

  3. C’est vraiment cool cet exercice d’observations Annie!!!
    Justement, ma fille veut lire tes histoires de pirate (elle aime tes couvertures), je mets ça sur sa lite de Noël :))))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>