Mes premiers contempteurs (« haters »)

C’est le revers de la médaille : avec le fait que mes livres soient étudiés à l’école vient l’apparition de mauvaises critiques sur les sites de lectures. Quand la critique mentionne qu’elle aurait arrêté le livre si elle l’avait pu et que son auteur n’en fait clairement pas son métier, il ne reste plus d’autre option qu’une lecture scolaire obligatoire.

Traduction: c’est mauvais, si j’avais pu, je l’aurais arrêté au chapitre un. (DNF = did not finish)

Par curiosité, je suis allé voir le profit d’une des personnes qui avait détesté mon livre. Et là, consternation : le profil, anonyme d’ailleurs, ne comporte que deux critiques… d’une seule étoile dans les deux cas, et spécifiquement de livres que j’ai écrits.

Ce qui veut dire qu’il y a dans l’univers une personne qui me hait au point de prendre le temps de se créer un profil sur Goodread JUSTE pour crier publiquement son dégoût envers mes livres.

Tant d’énergie juste pour moi, je me demande presque si je dois être flattée

Share Button

1 réflexion sur « Mes premiers contempteurs (« haters ») »

  1. C’est vraiment le résultat des lectures scolaires, j’en ai des comme ça pour Hanaken aussi! Faut en rire, y’a rien d’autre à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *