Et si l’Halloween Covid se faisait littéraire?

L’année dernière, l’Halloween était retardée à Montréal, et moi je la passais en France, où c’est la rue commerciale, plutôt que les habitants, qui recevait les enfants déguisés et leur offrait des bonbons.

Cette année, toutes les conjectures sont encore possibles côté Halloween. Cancellée? Limitée? Règlementée? À la discrétion de chacun? Chose certaine, ce serait surprenant que la fête soit aussi achalandée qu’elle l’est habituellement dans mon quartier très familial.

Et si c’était une occasion à saisir pour mon industrie? Et si on tentait de pallier le manque avec des livres?

Quelques idées :

  • Une campagne du genre « les livres, c’est du bonbon! »
  • La promesse de bonbons distribués à chaque enfant déguisé qui sonne à la librairie
  • Des « photo booth » pour les déguisés durant toute la semaine en librairie, avec mise de la photo sur les réseaux sociaux et rabais à la clé.
  • Des « bundles » Halloween, sorte de sac surprise par âge contenant chacun un livre et quelques autres petits trucs thématiques
  • Faire un corridor de maison hantée dans la librairie, lumières fermées et tout, magasiner avec lampe de poche.

Je sais bien que plusieurs librairies font déjà des promotions liées à l’Halloween, l’idée est de profiter des changements dans la manière de fêter cette année pour tenter de rendre la fête plus littéraire. Je ne suis pas une championne du marketing, je suis certaine qu’avec un bon remue-méninge, il y a moyen de trouver mieux!

J’espère seulement que mon industrie saura saisir l’occasion.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *