Nouveau défi littéraire

Il y a quelques mois, je vous ai parlé de mes découvertes en classiques de l’imaginaire français, moi qui avais surtout lu de l’anglophone jusque-là. Je disais, à la fin, désirer découvrir l’imaginaire francophone plus moderne. Le problème, c’est qu’on lorsqu’on désire explorer une nouvelle catégorie, on ne sait parfois pas par où commencer! J’ai donc décidé de laisser les prix littéraires me guider! Après tout, leur utilité n’est-elle pas justement de tenter de faire sortir les meilleurs œuvres du lot et de permettre aux lecteurs de les découvrir?

Cette année, je lirai donc…

Le gagnant du prix Jacques Brossard.
Anciennement nommé « Grand Prix de la science-fiction et du fantastique Québécois », le prix Jacques Brossard a la distinction de prendre en compte toute la production d’un auteur pour l’année! Il n’est donc pas rare de voir plusieurs titres de romans et de nouvelles s’y côtoyer pour un même lauréat.

Cette année, le gagnant est Éric Gauthier, duquel j’avais déjà lu Une fêlure au flanc du monde. Le roman principal nommé comme raison de son prix est Le Saint Patron des plans foireux, une histoire de vol qui tourne mal et de squelette réanimé. J’ai l’impression que je ne vais pas m’ennuyer!

Les trois finalistes au prix de l’imaginaire
Un trio cette fois-ci, pour le plaisir de les départager moi-même dans mon esprit, et d’avoir mon favori lorsque viendra le temps d’annoncer le gagnant! Les prix des Horizons Imaginaires récompense une oeuver québécoise des littératures de l’imaginaire, et le vote se fait par les cégépiens durant l’année scolaire.

Je dois avouer que j’en avais lu deux sur trois l’année dernière, et que ça rend l’annonce finale bien plus excitante, un peu comme d’avoir vu les films en lices lors de la soirée des oscars.

Les trois titres sont :

Image bassement volée sur le site web du concours, ici : https://lire-reussir.org/les-projets/prix-des-horizons-imaginaires/

Le gagnant du prix des imaginales, volet meilleur roman francophone
Et finalement, parce que lire bleu, c’est bien, mais ça ne suffit pas, je lirai également le lauréat du prix des imaginales qui récompense chaque année une œuvre de fantasy écrite en français, à l’occasion du festival du même nom.

Après vérification, c’est justement un titre qui se trouvait déjà dans ma pile à lire qui a gagné cette année : Danse avec les lutins de Catherine Dufour, dont la couverture et le titre avaient attiré mon œil sur la photo Facebook d’un ami.

Bref, de bien belles lectures en perspective, d’autant plus que j’espère bien renouveler l’expérience systématiquement chaque année!

Si vous les avez lus, ou avez l’intention de le faire, n’hésitez pas à me suivre sur Goodreads et à en discuter avec moi une fois les lectures terminées! Je ne mets pas toujours de notes… mais j’ai toujours une opinion!! 😉

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *