Pourquoi pas faire la lecture aux plus grands?

Comme la plupart des parents, j’ai fait la lecture à mes enfants tant qu’ils étaient petits… puis j’ai arrêté.

Il aura fallu une commotion cérébrale pour que je recommence, avec ma plus grande. Elle devait bien avoir 10 ans, et un coup à la tête lui a légué de vilains mots de têtes qui la rendaient incapable de faire quoi que ce soit. Nous étions au chalet de ma belle-mère, loin de ma propre collection de livres, mais j’ai mis la main sur le premier tome d’Harry Potter dans la bibliothèque.

Je lui ai fait la lecture.

Nous avons lu le premier assez rapidement, puis les deux suivants de manière beaucoup plus aléatoire, profitant des soirs où son père était en voyage d’affaires et que les deux plus jeunes étaient couchés. J’ai fermé le troisième tome alors qu’elle avait 12 ans.

Cette année, avec notre exil temporaire en France, ma plus jeune s’est mise à faire de l’anxiété et de l’insomnie. Nous lui avons apporté plusieurs solutions dont je ne ferai pas étalage ici, mais dans la trousse, ce qui a le plus aidé côté sommeil, c’est le retour à la lecture du soir. Voilà un mois que je lui lis Tobie Lolness, à raison de quelques pages par jours.

Elle a huit ans; elle adore ça!

En ces temps de quarantaine, où les heures peuvent être longues, pourquoi ne pas tenter le coup? Pour les plus jeunes, remplacez l’album pour le roman, ça vous changera de lire le même livre vingt fois de suite. Pour les plus vieux, aidez-les à lire quelque chose qu’ils n’oseraient pas lire seuls, découvrez ensemble un nouvel univers, ou faites-lui découvrir le classique qui a marqué votre jeunesse! Parlez-en, faites-en votre jardin secret.

Quoi qu’il arrive, vous en sortirez tous les deux gagnants!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *