Faire un détour

La "gloriette", où nous prenons nos repas matin, midi, et soir!
La « gloriette », où nous prenons nos repas matin, midi, et soir!

Mon mari a un blogue de philosophie. Dans un de ses billets, il parle d’une réflexion de Carlo Levi, qui dit que, si la ligne droite est le chemin le plus rapide entre la vie et la mort, alors mieux vaut faire des détours.

Nous avons décidé d’en faire un. Notre maison de Montréal étant devenue trop petite pour notre famille de cinq, avant d’en acheter une autre, nous passons une année en France.

Je vous écris donc du sud de la France, plus précisément en campagne d’Aix-en-Provence, où nous avons loué une maison pour l’année scolaire.

J’y chercherai donc l’inspiration au son des cigales jusqu’en juillet prochain. Je prends congé d’hiver, congé d’animations scolaires, congé des nombreux salons du livre québécois. Une année de jachère, comme en agriculture, pour que la terre redevienne fertile.

Ne vous en faites pas, je continuerai de tenir ce blogue, bien que je ne peux faire de promesse côté assiduité! Les livres ne manqueront pas, non plus, puisque j’en sors trois cet automne, et que trois autres sont déjà terminés et prévus pour 2020.

 Maintenant, je vous laisse, j’ai des oiseaux à observer, un horizon à savourer, et du linge à étendre sur la corde.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Faire un détour »

  1. C’est tellement inspirant ce projet! Je veux vivre ça un moment donné dans ma vie! (Peut-être plutôt en Irlande, Écosse ou Angleterre, histoire que ma puce puisse devenir parfaitement bilingue, avec un accent délicieux en prime! hihihihi!) Profites-en bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>