3 ovnis ramenés de NY

Je vous ai parlé, il y a quelques semaines, de ma visite au ComicCon de New York. J’en ai aussi ramené trois livres, tous aussi étrange les uns des autres. Le premier a été pris dans le hall d’exposition de l’événement lui-même, alors que j’ai trouvé les deux autres dans une librairie très sympathique, minuscule, à l’inventaire choisi avec soin : 192 books. http://www.192books.com/

1608868338Ovni #1 : Cursed Pirate Girl, Jeremy Bastian

Je me suis arrêté au kiosque de Jeremy Bastian pour admirer une de ses affiches du film Labyrinthe, si détaillée qu’elle m’a fait penser au Don Quichotte de Gustave Doré qui a orné mes murs pendant la majeure partie de ma vingtaine. Quand j’ai vu qu’il avait une bande dessinée de fille pirate dans le même style, j’ai sauté sur l’occasion, et je n’ai pas été déçue! C’est très « indie », avec un trait de crayon qui n’est pas toujours parfait, mais dont le degré de détail et d’inventivité compense aisément! On y plonge dans une aventure mi-fantastique, mi-fabuleuse comme je les aime, bref, une découverte qui m’a ravi!

 

81OGJd14zmLOvni #2 : The Milk of dreams, Leonora Carrington

Acheté de manière entièrement compulsive, il s’agit d’un livre de poésie jeunesse d’une artiste anglaise habitant Mexico. Je l’ai pris par envie de découvrir quelque chose de différent, de me secouer les conventions… et là, j’ai été servie! Le livre n’est pas juste étrange, il est franchement bizarre, tant dans son choix esthétique que dans ses sujets. On y retrouve des enfants qui courent après leur tête et se la font recoller sur les fesses, un vautour qui se retrouve prisonnier d’un plat de Jello, une petite fille qui mange des araignées… etc.

J’en suis sortie, disons, perplexe. Moi qui aime tant l’imaginaire, c’était un peu trop décousu à mon goût. Je passe.

 

41WRyVuA3AL._SX318_BO1,204,203,200_Ovni #2 : The hunting of the snak

Celui-là, c’est plus un trésor qu’un ovni! Un poème épique de Lewis Carrol, illustré par le créateur des Moomins. Je n’avais jamais lu le texte auparavant! Il est beau, drole, captivant… et inspirant! Trop, peut-être! Je me suis retrouvée emballée par cette idée d’utiliser les vers non pour parler d’émotion, mais bien pour suivre une aventure! U poème dans la lignée des chansons de geste médiévales.

Si jamais j’écris quelque chose du genre un jour, ce livre sera le coupable officiel!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>