Un gros signe au néon…

Photo de Tadson Bussey prise sur flickr
Photo de Tadson Bussey prise sur flickr

Je parlais récemment des prix sur lesquels je suis juge, en disant qu’une des utilités était de donner une petite poussée aux auteurs listés, de leur dire « Tu es à ta place, continue »!

J’ai moi-même eu cette poussée avec mon premier livre, Les naufragés de Chélon, alors qu’il a été listé pour le prix Hackmatack.

Les gagnants pour le concours de nouvelles littéraire Lurelu ont été annoncés, et on y retrouve une situation bien particulière! Sachez d’abord que c’est un concours qui ne s’adresse qu’aux amateurs, les auteurs publiés n’y ont pas droit. Donc, il y a quelques jours, les deux autres juges et moi avons délibéré pour choisir le meilleur texte dans la catégorie 5-9 ans, puis celui dans la catégorie 10 ans et plus. Une fois les choix officialisés, Daniel Sernine, éditeur de la revue, a décacheté les enveloppes qui nous dévoileraient les noms des auteurs de ces deux textes gagnants…

… ils avaient été écrits par la même personne!

Sur plus d’une vingtaine de textes dans chaque catégorie, nous avons choisi deux textes de la même autrice amateur.

Je ne peux qu’espérer qu’elle prendra cette double victoire comme un gros signe néon lui pointant qu’elle est à sa place dans l’écriture, qu’elle a du talent, qu’elle doit continuer!

Retenez donc ce nom : Julie Marcotte, et surveillez son apparition sur une couverture de livre d’ici quelques années.*

En tout cas, moi j’ai déjà hâte de la lire!

*Et, en attendant, lisez ses deux textes dans le prochain Lurelu!

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>