Entre deux Victor Cordi, développons, développons!

Le lancement est terminé, il me reste encore une semaine avant de me plonger dans l’écriture du quatrième Victor Cordi, profitons-en pour faire un peu de développement! Pourquoi? Mais pour ne pas mettre tous les œufs dans le même panier, et aussi parce que si je veux continuer à publier au moins trois livres par année, je dois y voir d’avance. J’ai réussi cette année (un Terra Incognita et 2 Victor Cordi), ceux de 2013 sont prévus (2 Victor Cordi et un album illustré chez Boomerang), mais le temps est venu de prévoir 2014! Eh oui! C’est aussi long que ça dans cette foutue industrie!

Je pensais avoir le temps de monter un nouveau projet d’album pour les 2-3 ans qui me trotte en tête depuis longtemps, mais ce ne sera finalement pas le cas. Je me rabats donc sur deux textes déjà tout prêt : un conte de Noël en rimes, et un roman pour les tout-petits.

Le conte de Noël
Historique rapide de ce conte : écrit durant la fête du livre de Bergeronnes en 2010 à la demande de la directrice littéraire des Éditions La Cajolerie, il a été refusé pour son niveau de langage trop élevé. Je les proposé à 2-3 autres maisons ici, toujours avec la même réponse : trop bien écrit pour le public cible. Refusant de le niveler par le bas, j’ai décidé de viser plutôt la France. Maryvonne Rippert (écrivaine française de, entre autres, Métal Mélodie) m’a servi de directrice littéraire et m’a donné un contact chez Milan. Le conte est donc parti là-bas en 2011. Je n’ai jamais eu de nouvelles.

Il est donc temps de le ressortir du tiroir! Je le renvoie en France, et, tant qu’à viser haut, je vise haut! J’ai choisi les 10 plus grandes maisons d’Édition jeunesse! Tous des noms à faire rêver : Gallimard, École des loisirs, Casterman, Fleurus, j’en passe et des meilleurs! On verra bien!

Le roman pour les tout-petits
Celui-là, je le croyais « casé » depuis plus d’un an! Mon éditrice chez du Phoenix m’avait dit qu’elle embarquait dans le projet… puis à récemment changé d’idée. Il faut dire qu’il est un peu inhabituel dans sa structure! Ça prend un éditeur ouvert et possiblement même couillonné! Une discussion avec une amie m’a mis sur une piste : un éditeur numérique français qui chercherait des textes jeunesse. Le « fit » pourrait être très bon! Une petite journée pour retravailler le tout, et je l’envoie avant la fin de la semaine.

Et pour les curieux qui voudraient lire un de ces deux textes? Envoyez-moi un mot par Facebook… qui sait… je pourrais dire oui! Ils sont, de toute manière, inimitables!

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *