Archives pour la catégorie Simon et la galette d’intelligence

Semaine de sortie de Simon! (Allitération en « S »)

C’est cette semaine que Simon et la Galette d’intelligence arrivera en librairie! Ce petit roman pour les 8 ans et + est né d’une envie de m’approprier la tendance des journaux intimes au masculin, mode partie par le « Journal d’un dégonflé », et de sortir le tout de la cour d’école!

Dans la plupart de ces livres, le héros raconte…

  • Ses diverses frasques scolaires
  • Ses timides tentatives de séductions
  • Ses conflits familiaux

Comme la réalité m’intéresse très peu, mon narrateur à moi raconte plutôt :

  • La découverte d’une recette qui rend super intelligent
  • Trois voyages dans les temps pour en trouver les ingrédients!
  • Une petite surprise lorsque viendra le temps de manger le tout…

Pour en savoir plus, lisez, ou re-lisez les billets Simon et les digressions ainsi que Simon et la galette d’intelligence qui présentent différentes facettes du livre.

Je vous laisse sur la double couverture et C4, que voici, illustrées toutes les deux par Mathieu Potvin! Vous trouverez en dessous les liens vers quelques options d’achats en ligne! Bonne lecture à tous!

ScreenHunter_01 Mar. 15 08.46

Dès cette semaine, en librairie: 

Share Button

Simon et les disgressions

ScreenHunter_01 Jan. 21 07.24Simon et la galette d’intelligence est le premier livre que j’écris à la première personne du singulier. Ce style de narration est pourtant très très en vogue en littérature jeunesse depuis une dizaine d’années, particulièrement au Québec, où Aurélie Laflamme a lancé la mode, mais également à l’international d’abord avec Géronimo Stilton, puis avec le Journal d’un dégonflé.

Vous trouverez un bel exemple de mon Simon à la première personne dans l’extrait de présentation du livre, publié il y a un mois.

Il faut dire que la première personne permet d’infuser beaucoup de personnalité à la narration, chose plus difficile avec un narrateur omniscient, à moins de s’appeler Lemony Snicket. Lorsque j’ai écrit Simon, j’entendais directement sa voix dans ma tête, ses choix de mots, ses réactions, et surtout…

…ses digressions!

Je dois avouer les avoir utilisées sans savoir ce que c’était au début. C’est ce qui arrive quand on fait des études en sciences et en communications plutôt qu’en littérature. En voici donc la définition d’Antidote :

ScreenHunter_02 Feb. 18 08.12

Ou, si vous préférez, tous les moments ou le narrateur au « je » se met à raconter une anecdote qui n’est pas essentielle à l’histoire. Par exemple (en vert, aussi tiré de Simon et la galette d’intelligence) :

ScreenHunter_02 Feb. 19 15.42

Dans mon premier jet, je les utilisais plutôt généreusement, un peu comme quand j’écrivais des messages à mes amies au secondaire. En re-travail, sous la tutelle de mon éditeur/directeur littéraire (coucou Thomas!), j’ai appris à mieux les doser. Les deux règles que j’en retiens :

  • Les garder courtes
  • Les éviter durant les scènes d’action ou de tension

Et à la relecture finale, je dois avouer être plutôt satisfaite du résultat. Thomas avait raison, le dosage permet de conserver la saveur tout en gardant le lecteur bien plongé dans l’histoire.

Vous pourrez constater du résultat vous-même à la mi-mars!

Share Button

Simon et la galette d’intelligence

Dans mes prédictions 2017, je vous ai mentionné une nouvelle publication chez Bayard pour le printemps. Comme ils en ont eux-mêmes dévoilé la couverture cette semaine, je me suis dit qu’il était temps que je vous en glisse un mot!

Voici donc : Simon et la galette d’intelligence!

ScreenHunter_01 Jan. 21 07.24

Illustration: Mathieu Potvin

Le livre s’inscrit dans la collection «Oeil de lynx » de Bayard qui s’adresse aux 8-10 ans, et raconte les aventures de trois enfants qui trouvent, dans le sous-sol d’une maison sur le chemin de l’école, une machine à voyager dans le temps ainsi que la recette suivante :

Galette d’intelligence

- 3 c. à soupe d’eau de l’iceberg ayant heurté le Titanic

- 1 œuf de Christophe Colomb

- 2½ c. à soupe de sucre de la brioche de Marie-Antoinette

- ½ tasse de farine du moulin de don Quichotte

Simon, Lovita et Abid visiteront donc chacun de ces endroits dans le temps, l’histoire et l’imaginaire afin de récolter tous les ingrédients de la galette! C’est une aventure écrite à la permière personne, toute simple, cocasse et rigolote, parfaite pour s’habituer à la lecture de romans.

Une page intérieure pour vous donner une idée du niveau de lecture:

Simon page 1

Share Button