Cadeau de Noël avant l’heure…

 

Je sais, je sais, il est interdit de parler de Noël tant que l’Halloween n’est pas terminé, du moins, c’est la règle dans ma maison! N’empêche, vous me pardonnerez bien en voyant ce que j’ai reçu par la poste:

 

Tadam! Un livre-disque! 22 histoires de Noël écrites par Bibi Lolo! Pourtant,  j’ai tendance à oublier ce livre lorsque je compile mes publications. Pourquoi? C’est qu’il s’agit d’un travail de mercenaire : un thème imposé, une rémunération fixe, et une distribution uniquement dans les grands centres, genre Costco. N’empêche, il y a bien une dizaine de ces histoires dont je suis plus-que-satisfaite, particulièrement celles qui m’ont permis de m’amuser avec la rime! Comble du bonheur, ma cliente m’a donné la permission de vous en donner un aperçu!

Sortez vos tuques de Père-Noël, car voici « Les nouilles de Noël », un conte en rime de Annie Bacon!

 

Les nouilles de Noël

Jacques Dupuis et sa compagne,
Habitait à la campagne
Leur fillette, Mélanie
S’y morfondait d’ennui

Lorsque l’automne arriva,
Le père choisit, pour le repas
Du soir de l’Action de grâce,
Une dinde bien grasse!

« Mais, c’est ma seule amie »
Déclara, en larme, Mélanie
Qui passait tous les jours,
De longues heures dans la basse-cour.

Ému par cette amitié,
Le père changea le souper,
Ils mangèrent, cornegidouille
Un gros plat de nouille !

Ils filèrent des jours tendres,
Puis arriva la fin décembre.
Le vingt-quatre aux matines
Monsieur Dupuis fit la cuisine.

Il se gratta un peu la tête,
Puis déclara : puisque c’est fête,
ce soir, pour le réveillon,
Dinde aux marrons!

En apprenant le menu,
Mélanie tomba des nues,
Elle supplia son papa,
« Tu ne peux pas me faire ça »!

Son père, ému jusqu’aux larmes
Finit par rendre les armes,
Ils mangèrent, cornegidouille
Un gros plat de nouille !

Le lendemain, c’est tradition,
Ils recevaient, à la maison
Tantes, oncles, neveux et nièces,
Ça se pressait dans toutes les pièces.

Madame Dupuis, bien énervée,
S’inquiétait pour son souper!
« Pourvu que tout le monde apprécie,
ma dinde farcie ! »

Mélanie implora sa mère,
Ses deux parents s’exaspérèrent
« Cette dinde a été engraissée,
Pour être mangée! »

Devant une paire d’yeux qui se mouillent,
Que peut faire une mère au grand cœur?
Ils mangèrent cornegidouille,
Des nouilles au beurre!

Share Button

4 réflexions au sujet de « Cadeau de Noël avant l’heure… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>